"Les Noces de Figaro"

Ci-dessous, le récit des élèves de 4ème A qui ont assisté aux répétitions des "Noces de Figaro" au Théâtre de Bastia.

L’opéra est l’œuvre d'art totale par excellence dans laquelle poésie, musique, théâtre, danse, décors et costumes sont étroitement liés. L'opéra est une histoire mise en musique, divisée en actes et en scènes, dont tous les rôles sont majoritairement chantés. Durant deux à trois heures, se succèdent airs, récitatifs, duos, trios, quatuors, … et chœurs. Les interprètes chantent sans micro et sont accompagnés par un orchestre symphonique. Il existe deux genres d’opéra : l’ « opera seria » qui est un drame et l’ « opera buffa » qui est une comédie.

 

Le mardi 24 septembre 2013, dans le cadre d’un partenariat avec le théâtre de Bastia, nous sommes allés voir les répétitions de l'opéra buffa « Les noces de Figaro » de Mozart. Spectateurs privilégiés (nous étions les seuls autorisés dans le théâtre ce jour-là), nous sommes entrés dans ce théâtre à l'italienne par le péristyle où les spectateurs entraient en calèche au XVIIIème siècle. Le théâtre fut détruit pendant la seconde guerre mondiale et reconstruit dans les années 1980. Nous avons pu voir une partie des fondations de l’ancien théâtre.

 

Pendant la visite du théâtre, nous avons pu découvrir les différents corps de métier qui travaillent dans un théâtre : le cintrier*, les techniciens du son, les techniciens de la lumière, la costumière, la maquilleuse, les personnes qui s’occupent de la billetterie.

 

* Dans un théâtre, un cintrier est un machiniste qui charge, monte et descend les perches sur lesquelles sont accrochés rideaux, décors et appareils d'éclairage. C'est un métier qui demande des qualités de précision, de calme, de vivacité et de discipline.

Nous sommes allés dans les cintres (d'ordinaire interdits au public), situés à l'arrière de la scène, à environ 15 mètres de haut pour la passerelle la moins haute et à environ 30 mètres pour la plus haute.

Nous avons également visité les coulisses et les loges. Dans les loges, les artistes se préparent, se maquillent, se coiffent ... avant et pendant la représentation. Dans une des loges se trouvait la couturière qui retouchait les costumes et les perruques des artistes.


Nous sommes allés ensuite dans la salle des congrès, qui se trouve au dernier étage du théâtre. Dans cette salle, étaient donnés autrefois des bals, aujourd’hui on y organise des conférences. Sur les murs, on peut voir des affiches retraçant l'histoire du théâtre.

Avant les répétitions, nous avons vu la fosse d’orchestre située à l'avant de la scène où se trouve le chef d’orchestre et les musiciens (ce jour-là plus de 30). Le chef d’orchestre nous a expliqué le fonctionnement d’un orchestre symphonique lors de la représentation d’un opéra : il nous a expliqué le travail minutieux de chaque musicien, les premiers violons, les cuivres, les bois, les percussions.

Tous les musiciens s’accordent par rapport au premier violon. Chaque musicien apprend sa partie seul puis les musiciens se regroupent et suivent les indications très précises du chef d’orchestre. Ce dernier est le garant de la cohésion du groupe.

Nous avons pu également rencontrer la soprano qui joue le rôle de Suzanna et qui a aussi participé à « Don Giovanni », opéra que nous avions pu voir l’année dernière. Suzanna nous a dit qu’il n’existe qu’un seul opéra en langue Corse, c’est le « Sampieru Corsu » d’Henri Tomasi dont le livret a été adapté par Jacques Fusina.

Puis, nous avons assisté aux répétitions. Les voix des chanteurs sont vraiment magnifiques. Le metteur en scène venait nous expliquer le déroulement des scènes à chaque fois que le chef d'orchestre interrompait les artistes pour corriger des points qui nous semblaient à nous des points de détails mais qui faisaient toute la différence.

Les répétitions sont assez complexes, il n’y a pas tous les décors sauf pendant ce que l’on appelle la « générale »*.

Les chanteurs ne sont pas maquillés et ne portent pas de costumes. Le chef d’orchestre corrige à la fois les chanteurs et les musiciens. Il s’attache à des détails de nuance et d’équilibre entre les voix et l’orchestre. Auparavant, les chanteurs répètent l’opéra en entier pendant plusieurs jours accompagné uniquement au piano. Puis, trois jours avant le spectacle, les chanteurs répètent avec l’orchestre.

* une « générale » est un filage complet de l’œuvre sans arrêt avec décors, costumes, … généralement réalisée la veille de la première représentation publique.

Cette œuvre est grandiose. L’histoire est pleine de rebondissements et nous avons pu apprécier les mélodies et les voix des chanteurs. Cette journée a vraiment été très enrichissante. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à aller voir (ou revoir) ce très bel opéra !

Résumé de l’intrigue  des « Noces de Figaro »:

A côté de Sevillle dans le château d’Almaviva, à la fin du XVIIIème siècle, Figaro et Suzanne, valet et camériste du Comte et de la Comtesse Almaviva, préparent leurs noces. Mais, leur joie risque d’être gâchée par le Comte, qui est prêt à tout pour séduire la future mariée. De plus, Marcellina veut elle aussi épouser Figaro et annonce à Suzanne que ce dernier avait promis de l’épouser. Aidés de la comtesse, Figaro et Suzanne devront faire preuve d’imagination pour déjouer les pièges que leur tendent les différents protagonistes. Rythmée par d’incroyables rebondissements, la « folle journée » verra tomber les masques et mettre à nu la vérité des cœurs.

W. A. Mozart 

Wolfgang Amadeus Mozart est né à Salzbourg en 1756. Il écrit son premier opéra à 11 ans. Mozart a écrit des chefs d’œuvres dans pratiquement tous les domaines : concertos, symphonies, sonates, … Il fut aussi l’un des plus grands maîtres de l’opéra : « Don Juan », « Così fan tutte », … L’année de sa mort, il compose deux de ses plus grands chefs-d’œuvre : « La flûte enchantée » et le « Requiem ». Mozart meurt à Vienne, en Autriche en 1791 à seulement 35 ans, en laissant plus de 600 œuvres. Mozart est l’un des plus grands génies de l’histoire de la musique.

Rédigé par les élèves de 4ème A